!
!
Les Carriers et le grès
A la fin du XIXème siècle, l'activité des carrières et le travail des Carriers représentent un poids économique très important pour le développement local.

La Ferté Alais et les villes environnantes vont bénéficier de ce développement.

 

Paris, se pare de grès pour ne plus s'embourber, palier à un manque d'hygiène et remodeler le paysage

urbain parisien.

La vie est difficile pour les Carriers, les journées de labeur sont longues et épuisantes.

 

La maladie de Saint Roch les frappe sans vergogne (tuberculose des carriers).

A l'exploitation des patrons, ils opposent leurs associations, leurs syndicats et s'organisent ensemble pour

faire bloc.

L'environnement Fertois en porte encore les traces.

 

Sources:

Boutigny - Une carrière de grès.

Copyright 2015 Philippe AutriveTous droits réservés