histoire-et-patrimoine-la-gare-de-la-ferte-alais

Le chemin de fer à La Ferté Alais

Avec l’avènement du chemin de fer, la Seine-et-Oise connaît un développement économique sans précédent, tant sur le plan industriel que sur le plan commercial et agricole.

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine
Plan de ligne

La famille Darblay, propriétaire des Grands Moulins de Corbeil, à l’origine de la ligne Paris-Montargis par Malesherbes, l’avait bien compris. Stanislas Darblay, à l’époque député de la Seine et Oise va être à l’origine de cette ligne.

Les innovations, nombreuses en Essonne, ont parfois connu un succès mondial, comme le chemin de fer portatif à voie étroite, inventé par l’Essonnien Paul Decauville.

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine

Élément clef de l’explosion démographique du département, le chemin de fer a un impact majeur sur l’urbanisme. Dès la fin du XIXe siècle, une politique d’expropriation massive permet de constituer le réseau et la ville de La Ferté Alais n’est pas en reste.

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine

Les villages isolés du sud Essonne, sont alors désenclavés et se développent. La bourgeoisie parisienne vient plus nombreuse en villégiature à La Ferté Alais. Les grandes familles de la région font pression sur les compagnies pour créer des gares et le monde des cheminots se développe, écoles, logements, gares etc…

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine
Sur le chemin de la gare

La ville de La Ferté Alais doit sa réputation à sa situation géographique. Au centre des routes vers Paris, Orléans, Etampes, Corbeil et Melun, bordée par la rivière Essonne, les marchandises de la région pouvaient transiter et être transportées sans difficultés.

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine

Le chemin de fer participera sans nul doute à son développement économique, on y transporte vers les halles de Paris, le « ventre de Paris »  cher à Émile Zola, les salades, le cresson, les chevriers, les fraises, les poulets, les pavés de grès, briques, et aujourd’hui ce mode de transport est une partie importante de son attrait.

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine

La création de la ligne dite du  » Bourbonnais  » en 1840 réalise le tronçon de Paris à Corbeil. Les travaux se poursuivent et la section de Corbeil à Maisse fut inaugurée le 5 janvier 1865. En 1867 on atteignit Malesherbes.

Désormais la ligne allait se faire connaître sous le nom : P.L.M (Paris, Lyon Méditerranée).

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine

De 1907 à 1912 le Chemin de Fer Grande Banlieue, le C.G.B surnommé « Le Tacot » voit le jour et 4 lignes sont créées.

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine

–       Corbeil à Milly-la-foret

  • Etampes à Maisse
  • Bouville à La Ferté-Alais
  • Arpajon à Etampes
    La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine

La réputation du tacot n’est plus à faire, ceux qui s’en souviennent vous raconteront qu’il s’en allait cahin-caha, à l’heure qui lui convenait, s’arrêtant ou non selon. Il fonctionnait à vapeur, et cette machine était alimentée en eau par des grues hydrauliques dont l’une se trouvait à La Ferté Alais.

Dès 1984, l’électrification de la ligne réseau Sud, savoir : Corbeil-La Ferté Alais, fut un nouveau jour pour le transport ferroviaire dans le sud Essonne. En 1984, le train sifflera trois fois, comme titrait le bulletin municipal. On savait ainsi qu’il gagnerait 11 minutes sur le parcours, qu’il partirait tous les ¼ d’heure aux heures de pointe et qu’il n’y aurait plus de changement à Corbeil.

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine

La première locomotive se fait entendre, arborant au devant les armes de la ville de la Ferté Alais, avec comme marraine d’honneur, Mme Odile VILAIN.

 

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine
Le Train bleu de passage à la Ferté Alais en 1927

Le poste à relais à commande informatique est apparu en France en 1984, à la Ferté Alais. Dans ce poste, la commande des itinéraires par l’aiguilleur se fait par un clavier informatique.

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine
Terminus de car

Cette commande est transmise à un système informatique permettant de gérer les conflits entre les trains. Les ordres sont transmis à une interface à relais afin de commander les appareils de voie dans la bonne position et d’ouvrir les signaux (c’est-à-dire de présenter le feu vert) si toutes les conditions sont remplies pour le passage du train.

En 1992, la ligne fut prolongée jusqu’à Malesherbes et l’inauguration eut lieu le jeudi 24 septembre 1992.

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine

Courant 1995, la ville de La Ferté Alais est traversée par la ligne D du R.E.R, telle que nous la connaissons.

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine

La gare de la Ferté Alais - Histoire et patrimoine

Nul besoin de vous dire pour conclure que l’essor de notre ville de La Ferté Alais est lié en partie au développement de notre chemin de fer.

Philippe AUTRIVE

Copyright 2009 Philippe AUTRIVE – Tous droits réservés